Ostéopathe en accompagnement à l’orthodontie

Ostéopathie

Le travail de l’ostéopathe en accompagnement à l’orthodontie

Lors de l’examen dentaire de votre enfant, le dentiste vous a peut-être suggéré une consultation chez un orthodontiste. L’orthodontiste est le spécialiste qui fait la correction de l’occlusion dentaire, c’est-à-dire qu’il voit à ce que les dents du haut s’ajustent adéquatement avec celles du bas. Pour arriver à la position souhaitée, il utilise différents appareils qui appliqueront des pressions sur les dents pendant plusieurs mois et parfois même quelques années. Que ce soit pour améliorer l’esthétique du sourire, pour corriger un problème plus fonctionnel ou pour une combinaison de ces deux motifs, plusieurs raisons poussent les gens à consulter en orthodontie.

Les causes d’un désordre de l’occlusion peuvent être multiples. L’hérédité est certainement un des facteurs prépondérants, mais d’autres perturbations résultant de l’installation de contraintes mécaniques peuvent être aussi instigateur d’une malocclusion. Parmi ces causes possibles, il y a la position que l’enfant avait dans le ventre de sa mère, les traumatismes reliés à la naissance, l’utilisation de forceps ou de la ventouse pendant l’accouchement, les chutes lors de ses explorations et de l’apprentissage de la marche, les coups à la tête, sur la bouche ou la succion du pouce.

Saviez-vous que dans certains cas, un ostéopathe peut dépister très tôt un éventuel problème orthodontique?

En effet, un des principes fondamentaux de l’ostéopathie dit que c’est la structure qui gouverne la fonction. Ce qui suggère qu’un problème de succion lors des tétées, un trouble de respiration comme les ronflements ou la congestion des voies nasales amenant à une respiration par la bouche, un problème de déglutition ou de phonation peuvent affecter la croissance des os de la mâchoire et peut être précurseur d’une malocclusion dentaire. Un traitement ostéopathique peut aider à corriger les structures clés et ainsi redonner une meilleure fonction.

La mâchoire est une structure qui reçoit des influences de tout le corps. Ces influences peuvent venir des os du crâne et du cou qui sont à proximité, mais également des pieds et de tout le corps en général. Les répercussions peuvent donc se faire sentir sur l’ensemble de la posture. Par son approche globale, l’ostéopathe peut être en mesure de comprendre l’ensemble du problème. Ainsi, il peut aider à limiter les dysfonctions de l’occlusion chez un enfant. Plus un enfant est pris en charge rapidement, voire dès la naissance, plus il a de chances qu’un ostéopathe soit en mesure d’offrir les conditions gagnantes pour avoir une meilleure occlusion dentaire.

Orthodontie et travaux de rénovation

Toutefois, lorsque le processus de malocclusion est bien installé et qu’il devient nécessaire de faire un traitement d’orthodontie, l’ostéopathie peut être indiquée comme aide en préparation avant la pose de l’appareil et de la prise en charge de l’orthodontiste. En fait, un traitement d’orthodontie pourrait être comparé à un projet de rénovation. Avant les travaux, il faut s’assurer que les fondations sont bien en place et solides pour ne pas prolonger le temps des travaux ou vivre des désagréments créés par des complications en cours de chantier. Alors une visite chez l’ostéopathe avant le début des travaux orthodontiques pourrait être indiquée pour faire la « préparation du terrain ».

Dans un premier temps, le travail de l’ostéopathe servira à faire le nettoyage de tout ce que l’enfant a vécu au niveau mécanique. Il pourra enlever toutes les barrières et les tensions qui pourraient interférer dans le traitement de l’orthodontiste avant la mise en place des appareils orthodontiques et peut-être même éviter des risques de récidives dans les mois suivants la fin du traitement. En effet, si les causes de la malocclusion ne sont pas réglées avant et pendant le traitement orthodontique, la malocclusion risque de tendre vers ce qu’elle était au départ.

Ensuite, chaque nouvel ajustement orthodontique peut provoquer un nouveau déséquilibre. Il serait donc préférable de voir un ostéopathe aussi longtemps qu’il y aura un appareil en bouche pour soulager les symptômes se manifestant lors des ajustements. L’ostéopathe travaillera sur la capacité d’adaptation de l’enfant en enlevant les barrières et les contraintes causées par les ajustements orthodontiques qui peuvent empêcher le corps de se reprendre en main. Il doit aussi travailler à conserver la mobilité des os crâniens. L’équilibre postural doit également être évalué pour qu’il n’interfère pas dans l’ajustement orthodontique.

Des maux de tête, un problème de concentration, une modification dans sa posture voire même l’apparition ou l’aggravation d’une scoliose, une baisse d’énergie, le sommeil perturbé, l’irritabilité sont quelques symptômes pouvant se manifester pendant un traitement orthodontique.

L’ostéopathe se base sur des principes fondamentaux pour aider à diminuer les symptômes présents tels que l’assurance d’une bonne circulation des fluides et des connexions nerveuses utile pour le retour à la santé des tissus et à la disparition des symptômes. En fait, il cherche à remonter à l’origine de la perturbation pour éliminer le symptôme. Le corps fait partie d’un tout, peu importe l’endroit de la perturbation, il y aura des répercussions sur l’ensemble de l’organisme. Les possibilités offertes en ostéopathie pour une malocclusion sont nombreuses.

Le travail d’équipe entre l’ostéopathe, le dentiste et l’orthodontiste peut être une bonne combinaison pour augmenter les chances d’un succès thérapeutique. N’hésitez pas à venir consulter votre ostéopathe.

Références :
  • Amigues, J.P., (2004). Le système stomatognatique, concept odontologique, concept ostéopathique. Montpellier, France : Sauramps médical.
  • Association dentaire canadienne, (n.d.). L’orthodontie à tout âge
  • Bricot, B. (2009). La reprogrammation posturale globale. Montpellier, France : Sauramps médical.
  • Clauzade, M.A. et Daraillans, B. (2000). Concept ostéopathique de l’occlusion. Perpignan, France : SEOO.
  • Sergueef, N. (2007). Ostéopathie pédiatrique. Issy-les-Moulineaux, France : Elsevier-Masson.
  • Still, A.T. (2007). Philosophie de l’ostéopathie. (Nouvelle édition augmentée. Traduit présenté et annoté par Pierre Tricot). Vannes Cedex, France : Sully.
Par Suzie Desjardins, D.O.| 12 Juillet 2017|Catégories: Ostéopathie|
Titre : Ostéopathe
Description :

Laissez un commentaire