Bébé et digestion

Bébés

Digestion et les troubles associés

Bébé a passé 9 mois à grandir dans le ventre de maman. Cependant, après la naissance, il doit continuer à développer certains systèmes qui ne sont pas parvenus à maturité, tel que le système digestif. La fragilité de ce dernier est responsable des troubles fréquents et pourtant bénins, tels que :  régurgitations, reflux gastro-oesophagien, constipation et coliques. En tant que maman, comment savoir si bébé est atteint d’un de ces troubles fonctionnels?

Bébé ne va pas à la selle chaque jour… Est-il constipé?

Pas nécessairement! Chez bébé, des selles éloignées ne sont pas synonymes de constipation. L’aspect des selles plutôt que leur fréquence est à prendre en considération pour savoir si son transit intestinal va bien.

Qu’est-ce qu’une selle normale ?

La constipation est plutôt rare chez un bébé allaité. Aux premiers jours de vie, il est normal que les selles soient très fréquentes, noires ou vertes foncé, épaisses, collantes et de texture goudronneuse. C’est ce qu’on appelle le méconium. De la 4e à la 6e semaine de vie, bébé aura tendance à faire des selles plus liquides, granuleuses, peu odorantes et jaunes. Elles peuvent survenir plusieurs fois par jour, majoritairement lors des boires. Après la 6e semaine, la fréquence des selles aura tendance à diminuer. Il ne faut pas s’inquiéter, ceci est tout à fait normal. Le système digestif de bébé grandit et assimile de façon plus complète le lait maternel. Il est normal qu’à partir de cet âge, il élimine une fois par jour ou aux 3-4 jours. Certains bébés peuvent même éliminer seulement 1 fois par semaine, sans pour autant être constipés.

Pour un bébé nourri avec une préparation pour nourrisson, la constipation peut être un phénomène plus fréquent. Lors des premiers jours, bébé élimine lui aussi du méconium. À partir de la 4e semaine, il peut éliminer une fois par jour ou au deux jours et les selles sont habituellement plus épaisses, brunes pâles ou vertes. À 6 semaines, bébé aura tendance à éliminer encore une fois par jour ou aux deux jours. Les selles seront d’aspect brunâtre et consistantes.

Vers l’âge de 6 mois, l’introduction des aliments solides peut amener une diminution de la fréquence des selles, car le système digestif doit s’adapter à cette nouvelle nourriture. Et ce, que votre bébé soit allaité ou nourri au biberon.

Il faut se rappeler que chaque bébé est unique, tout comme son système digestif. Si bébé prend bien son poids, a un abdomen souple et semble de bonne humeur, il ne faut pas s’inquiéter. Ses fonctions intestinales vont bien.

Par contre, si vous pensez qu’il présente de la constipation, voici les signes et symptômes qui peuvent y être associés :
– Selles dures;
– Selles en forme de billes;
– Abdomen dur et gonflé;
– Stries de sang dans les selles;
– Difficulté à évacuer : Rougit, se crispe et pleur.

Si tel est le cas, voici quelques petites astuces pour aider à diminuer la constipation :

La déshydratation peut être une des causes.
Pour les bébés allaités, augmenter la fréquence des boires permet de le garder hydraté. Pour les bébés nourris au biberon, il est possible de donner un biberon d’eau après le boire.

L’alimentation peut aussi être en cause. Pour une maman qui allaite, une diminution de la consommation de produits laitiers peut s’avérer efficace. Pour bébé nourri au biberon, il faut parfois changer de formule de lait, selon les recommandations de votre médecin.

Coliques du nourrisson

Les coliques concernent autant les bébés allaités que nourri au biberon : 1 bébé sur 4 sera touché par les coliques au courant de ses premiers mois de vie. Votre bébé pleure beaucoup et semble inconsolable? Il se pourrait qu’il soit atteint de coliques.

Signe et symptômes des coliques

– La règle des 3 :
Enfant en bonne santé âgé de moins de 3 mois qui pleure au moins 3 heures par jour, 3 jours par semaine depuis au moins 3 semaines.
– Bébé agité
– Ventre tendu et ballonné
– Émission de gaz
– Poings serrés, jambes repliées sur son abdomen, visage rouge

Si votre bébé présente ces signes, pas de panique! Les coliques ne sont pas une maladie et celles-ci cesseront pour 90 % des bébés vers l’âge de 4 mois.

Causes des coliques

La cause exacte n’est pas connue. Cependant, certains éléments contribuent à leur apparition. L’immaturité du tube digestif, un déséquilibre au niveau de la flore intestinale, une exposition à la fumée de cigarette, une mauvaise tolérance au lactose et des boires trop rapprochés peuvent être en cause. Chez le bébé allaité, une consommation trop importante d’aliments irritants par maman peut y contribuer : Produits laitiers, caféine, théine, mets épicés, sucre et agrumes. Il n’est toutefois pas nécessaire de couper tous ces aliments, mais de les consommer avec modération. Chez le bébé nourri au biberon, changer de formule de lait ou utiliser une sans lactose peut s’avérer efficace.

Petites astuces pour soulager les coliques

– Laisser un minimum de 2 heures entre les boires.
– Aider bébé à évacuer les gazs en faisant un massage sur son abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre.
– Le prendre en position ‘’Bouddha’’ : Bébé dos à vous, avec la tête, le cou, le tronc et le bassin alignés. Croiser puis fléchir les membres inférieurs contre son abdomen.
– Refaire sa flore intestinale : les probiotiques ont été démontrés comme étant efficaces pour diminuer les symptômes des coliques. Cependant, il est nécessaire de consulter un médecin ou un pharmacien afin de savoir si ce produit convient à votre bébé.

Chez maman qui allaite, il peut également être profitable d’améliorer votre flore étant donné qu’elle se transmet par le lait maternel.

De façon générale, les coliques sont très intenses pour papa et maman qui peuvent se sentir désemparés. Il est important de ne pas se culpabiliser, vous faites de votre mieux. Essayez de rassurer bébé et de lui prodiguer un environnement calme et serein. Il s’agirait de 90 % du traitement des coliques!

Comment l’ostéopathie peut aider aux troubles digestifs de mon bébé?

Les derniers moments de bébé passé à l’étroit dans le ventre de maman et l’accouchement peuvent provoquer des tensions mécaniques sur certaines structures du corps. Ces blocages peuvent à leur tour provoquer différents symptômes, tels que des reflux gastro-oesophagiens, régurgitations, constipation et coliques.

Le rôle de l’ostéopathe est de trouver la cause de la dysfonction présente chez le bébé. À l’aide de manipulations très douces, il pourra dégager:
– Les vertèbres, le thorax et le bassin : Une bonne partie du système digestif s’attache sur ce cadre osseux. En le dégageant, ceci peut augmenter sa mobilité et permettre aux organes d’être plus mobiles à leur tour. Certains nerfs de la digestion émergent également de la colonne vertébrale.
– Le crâne : Le nerf principal de la digestion émerge à ce niveau (le nerf vague)
– Les organes: Pour redonner de la mobilité à ceux-ci et favoriser leur fonction.
– Le diaphragme. Celui-ci agit comme valvule naturelle à l’œsophage et permet une bonne équilibration des pressions du thorax et de l’abdomen.
– Toutes restrictions supplémentaires qui empêchent bébé d’être confortable sur le ventre, car cette position favorise le développement du système digestif.

Les troubles digestifs amènent bébé à pleurer beaucoup. Cependant, maman et papa, ne vous inquiétez pas. Ils sont majoritairement transitoires et disparaissent au bout d’un an. Pour le bien-être de bébé, un travail d’équipe entre vous et votre professionnel de la santé pourrait aider à optimiser ses fonctions digestives et diminuer ses inconforts.

Références

  1. Arcade des sages-femmes. (2010). Les coliques du nourrisson ou coliques idiopathiques du premier trimestre.
  2. Canoë Santé. (2016). La colique : solutions pour les parents.
  3. Moreschi, C. (2016). Bébé constipé.
  4. Naître et Grandir. (2016). La constipation.
  5. James, A., Pleasants, H. (2009). Constipation et diarrhée chez le nouveau-né.
  6. Fondation Canadienne de l’allaitement. (2005). Les coliques et le bébé allaité.
Par Laurence Deveault Valiquette| 30 Août 2017|Catégories: 2. Ostéopathie|
Titre : Ostéopathe
Description :

2 Comments

  1. ah 24 Février 2019 à 3 h 08 - Répondre

    .bonj, j’ai une petite peur pour mon enfant de 6 semaines, au faite souvent quand je lui fait boire de l’eau j’ai l’impression que mon enfant s’étouffe au bout de quelque minute, du fait qu’il se débattre en pleurant refusant ainsi de continuer de boire. Es ce que suite au reflue de l’eau ou bien une mauvaise pratique de ma part, sachant que sa position est tout à fait normale.

    • Pascale-Julie Robinson, ostéopathe 25 Février 2019 à 18 h 28 - Répondre

      Pour répondre à votre question: le bébé qui est allaité n’a pas besoin de boire de l’eau. Le lait maternel est hydratant au début et plus riche vers la fin, donc il convient tout à fait aux besoins en eau et en nutriments de votre bébé. Pour ce qui est du bébé qui prend des préparations pour nourrissons, si celle-ci est diluée correctement, elle hydrate suffisamment votre bébé.
      L’eau devrait être introduite autour de 6 mois, en même temps que les aliments solides. À 6 semaines, votre bébé est sûrement encore trop petit avec un système digestif immature qui peut possiblement causer une difficulté à boire de l’eau. Par contre, il s’agit ici de recommandations générales qui ne s’appliquent peut-être pas à votre enfant, il serait donc préférable de consulter votre médecin ou une infirmière (811 ou halte-allaitement) qui pourront vous conseiller et répondre à vos questions de façon plus spécifique.
      Merci de nous lire.

Laissez un commentaire