Les bisons nous envahirons (bosses de bison)

La posture est un phénomène complexe qui peut être perturbé de différentes façons. Les troubles posturaux sont multiples, mais un problème en particulier sera abordé dans ce texte, celui de la bosse de bison. Ce changement postural, au niveau de la jonction entre le cou et le haut du dos, est fréquent chez plusieurs personnes et amène son lot de désagrément. Cet article aura pour but de démystifier ce qu’est la bosse de bison et comment pouvons-nous la diminuer.

Description

La bosse de bison est un terme familier pour indiquer la forme de la colonne vertébrale à la jonction entre le cou et le haut du dos. En effet, la colonne à ce niveau est beaucoup plus ronde que la normale lorsque les gens ont ce qu’on appelle la bosse de bison. Ce terme est utilisé, car visuellement le haut du dos forme une rondeur exagérée qui ressemble à ce qu’ont les bisons. Il s’agit en fait d’une exagération de la courbure de la colonne dorsale qu’on appelle cyphose dorsale (Seladi-Schulman, 2019; Yaman et Dalbayrak, 2014).

Signes et symptômes

  • Épaules enroulées
  • Rondeur au niveau du dos
  • Douleur et raideur au niveau du dos

Causes de la bosse de bison

  • Mauvaise posture
  • Fractures
  • Chirurgies
  • Maladie congénitale (Seladi-Schulman, 2019)

 

Mauvaise posture et la bosse de bison

Lors d’une position qu’on appelle cyphosée, c’est-à-dire que le haut du dos est enroulé vers l’avant, il y a plusieurs changements qui se produisent au niveau postural. En effet, comme le haut du dos est enroulé, la tête va être projetée vers l’avant ce qui crée une cassure entre la courbure du cou et celle du dos. Cette adaptation posturale est nécessaire si nous voulons continuer à pouvoir regarder devant nous. Si notre cou ne faisait pas cette cassure, nous serions pris à regarder le sol. Cette posture amène, avec elle, son lot de problème au niveau de nos muscles. En effet, dans cette position, les muscles qui se situent derrière le dos sont trop étirés et sont considérés comme étant hypo actifs. C’est-à-dire qu’ils ne travaillent pas suffisamment pour maintenir l’équilibre postural. Ceux qui se trouvent devant les épaules et à la base du crane sont trop raccourcis et hyper actifs. Ils travaillent trop par rapport aux autres muscles du corps qui s’opposent à eux et ils ne peuvent pas maintenir la balance posturale. La posture est dépendante en partie de l’équilibre entre nos muscles, c’est ce dont on entend par balance posturale. Il faut que chacun d’eux travaillent ensemble pour maintenir un point d’équilibre entre les deux. Un peu comme quand on essai de trouver le juste milieu avec une balance antique. Les muscles étant trop étirés sont considérés comme étant faibles ou hypo actifs et auront besoin d’être renforcés et ceux qui sont trop raccourcis sont considérer comme étant forts ou hyper actifs et auront besoin d’être étirés.

 

Traitement de la bosse de bison

Afin d’aider à diminuer la bosse de bison, il est important de comprendre et identifier les muscles qui sont hyper et hypo actifs dans la posture ainsi que d’identifier s’ils sont allongés ou raccourcis. Comme mentionné plus haut, les muscles qui se situent en avant du thorax, des épaules et à l’arrière du cou sont hyper actifs. En contrepartie, les muscles se situant entre les omoplates sont hypo actifs. Avec ces informations, il est possible de trouver des exercices appropriés afin de rééquilibrer la balance posturale en retrouvant un équilibre au niveau du tonus musculaires des muscles impliqués (Czaprowski et al., 2018).

Tout d’abord, favoriser une bonne posture de la tête, le plus souvent possible, est une des solutions qui peut aider à réduire les symptômes liés à la bosse de bison. Pour se faire, vous pouvez imaginer qu’une ficelle située sur le sommet de votre crane vous tire légèrement vers le haut et rentrez légèrement le menton. Cet exercice permet de réaligner la tête avec le reste du corps, d’étirer les muscles situés à l’arrière de la nuque et de renforcir les muscles à l’avant du cou.

Ensuite, des exercices de renforcement des muscles situés entre les omoplates peuvent avoir un impact positif sur les symptômes associés à la bosse de bison. En effet, le renforcement de ces muscles permet de diminuer l’enroulement des épaules et ainsi diminuer la tension appliquée sur le cou, le haut du dos et l’arrière des épaules. Ces muscles étant plus forts, ils permettent d’avoir une meilleure posture des régions mentionnées ci-haut. Rendant le dos plus droit, ces muscles permettent de diminuer l’exagération de la courbure thoracique et amène un meilleur alignement du corps (Fathollahnejad, K., Letafatkar, A. et Hadadnezhad, M., 2019).

 

Finalement, il faut s’assurer d’obtenir une évaluation d’un professionnel de la santé, comme un physiothérapeute, afin d’identifier les débalancements musculaires et vous donner des exercices appropriés selon vos besoins. Toutes les adaptations posturales sont uniques à chacun et chacun en fonction des habitudes de vies et du travail effectué.

Par Aglae Dubois Guellaen | 18 Juin 2021|Catégories: 1. Physiothérapie|
Titre : Technologue en physiothérapie, expertise en posture et Pilates
Description : Aglaé est thérapeute en réadaptation physique et membre de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (OPPQ). Elle est passionnée par le violoncelle, l’escalade et le yoga. Elle considère donc que la coordination et la stabilisation du corps sont des aspects importants dans la pratique d’activités. Elle a découvert le Pilates et elle est tombée en amour avec cette pratique. Elle pense que d’intégrer le Pilates à la réadaptation physique est un élément unique et important pour obtenir un rétablissement optimal. Elle est actuellement en voie d’obtenir un diplôme en ostéopathie au Collège d’études ostéopathiques de Montréal.

Laissez un commentaire