Comment diminuer mon stress

« Encore un article qui aborde l’impact néfaste du stress sur la santé ? »

Pourtant, le stress est inévitable. Alors penchons-nous plutôt sur certaines méthodes qui peuvent nous aider à mieux le gérer.

Bonne nouvelle : il existe une approche qui fait appel à la réponse de relaxation. C’est le processus inverse de la réponse de stress, bien connue sous le nom de « fight or flight response ». Le Dr Herbert Benson, professeur de médecine à Harvard, en parle pour la première fois dans son livre « The Relaxation Response »1publié en 1975, après avoir étudié des gens pratiquant la méditation. Il semblerait que les méthodes de relaxation soient plus importantes qu’on ne peut le penser.

Qu’est-ce que la réponse de relaxation

La réponse de relaxation est une réaction du corps qui diminue l’excitation du système nerveux central. Elle permet de diminuer la libération de certaines hormones de stress, dont le cortisol, et d’activer le système nerveux parasympathique. Ce dernier diminue la fréquence cardiaque et favorise la digestion, entre autres.

Les bénéfices de la réponse de relaxation

En réalité, le stress n’est pas forcément mauvais pour la santé, au contraire. Dans son livre : « Par amour du stress », Sonia Lupien2aborde cette question et nous aide à en apprendre plus sur le sujet. Mais lorsque le stress est répété trop souvent, cela pose un problème, car le corps perd son équilibre (qu’on appelle l’homéostasie).

La réponse de relaxation aiderait à rééquilibrer certains systèmes du corps tels que la libération d’hormones. Donc les méthodes de relaxation pratiquées régulièrement pourraient aider à prévenir des problèmes ou diminuer des douleurs qui sont augmentées par le stress3-4 :

  • Des douleurs au dos ou des douleurs chroniques;
  • Des troubles gastro-intestinaux tels que le syndrome du côlon irritable;
  • Des troubles cardiovasculaires tels que l’hypertension artérielle et l’arythmie;
  • L’anxiété, la dépression mineure;
  • Le syndrome prémenstruel;
  • L’insomnie;

Ce n’est pas une méthode miracle destinée à remplacer toutes les autres méthodes comme la prise de médication par exemple, mais elle est un excellent atout à ajouter dans nos routines de santé. D’ailleurs, elle est enseignée et utilisée par beaucoup de psychologues. On pourrait s’imaginer jeter de l’eau sur le feu pour éviter que la maison brûle (ou pour prendre un bain chaud).

Comment l’utiliser ?

Les méthodes de relaxations suggérées par le Dr Benson et d’autres scientifiques sont assez simples. Vous trouverez plus bas, le lien d’un article scientifique qui décrit trois méthodes de relaxation différentes. Évidemment, les techniques de respiration en font partie.

Voici le lien vers l’article avec des méthodes de relaxation par la respiration, la visualisation ou la détente musculaire : www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK513238/

 Le rôle de l’ostéopathie

Si vous désirez une aide externe à ces méthodes, vous pourriez consulter un acupuncteur ou un ostéopathe. Ces professionnels de la santé peuvent travailler sur l’aspect physique du stress.

Plusieurs études en ostéopathie suggèrent que cette approche permet de diminuer la perception du stress. En travaillant plusieurs structures clés, telles que le diaphragme thoracique, l’ostéopathe peut aider à améliorer la respiration et ainsi à réguler le système sympathique et parasympathique afin de favoriser l’équilibre naturel du corps.

Alors sans plus attendre, prenez quelques minutes de votre temps pour entraîner votre réponse de relaxation.

Sources et liens:

  1. Benson, H., & Klipper, M. Z. (1975). The relaxation response. New York: Morrow.
  2. Lupien, S. (2010). Par amour du stress. Éditions au Carré.
  3. Jacobs, G. D. (2001). Clinical applications of the relaxation response and mind–body interventions. The Journal of Alternative & Complementary Medicine7(1), 93-101. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11822640
  4. Mandle, C. L., Jacobs, S. C., Arcari, P. M., & Domar, A. D. (1996). The efficacy of relaxation response interventions with adult patients: a review of the literature. The Journal of cardiovascular nursing10(3), 4-26. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8820317

 

Par Clarisse Ribesse| 31 Mars 2020|Catégories: 2. Ostéopathie|
Titre : Ostéopathe, D.O
Description : Claris Ribesse est ostéopathe clinicienne chez Clinique Inspiration à Laval. Elle a étudié le stress chronique et son impact sur la santé. Membre d’Ostéopathie Québec, elle a travaillé en tant qu’ostéopathe en collaboration avec plusieurs professionnels de la santé depuis 2016.

Laissez un commentaire