2. Placement de la tête et du cou

À la Clinique Inspiration, nous enseignons 7 placements posturaux bien précis, car nous croyons fermement que la maitrise de ces placements élimine bien des maux. Ces placements s’appliquent à tous, autant durant le mouvement sportif, que lors des mouvements de la vie quotidienne.

Cet article vous présente le placement de la tête et du cou.

Dans tous les mouvements, la région cervicale (cou) devrait continuer la ligne créée par la région thoracique (haut du dos). C’est ce qu’on appelle la position neutre du cou. Une bonne posture au niveau du cou permet de réduire les tensions musculaires et ainsi certaines douleurs occasionnées par ces tensions. Il faut essayer d’éviter les mouvements excessifs du cou autant lors de l’exécution de certains exercices que lors du maintien prolongé d’une posture.

 

Reconnaître la position neutre du cou : Que l’on soit debout, assis ou couché, la position neutre au niveau du cou et de la tête reste toujours la même et devrait être maintenue la majorité du temps. De profil, les oreilles devraient se trouver alignée avec les épaules.  L’objectif est d’être en mesure d’appuyer le dos et le derrière du crâne sur un mur tout en maintenant le regard vers l’avant. Penser à s’allonger peut aider à trouver cette position neutre. En position couchée, un petit coussin pourrait être nécessaire afin de maintenir le neutre et demeurer confortable.

 

Lors d’un enroulement : La première étape est d’allonger la nuque en faisant un petit «oui» en descendant légèrement le menton. Ensuite, le cou s’enroule en flexion afin d’amener le menton à un poing de distance de la poitrine. Le reste de l’enroulement se fera dans les autres segments de la colonne par la force des abdominaux. Il faut forcer le moins possible avec les muscles du cou. Il faut également éviter de faire toucher le menton à la poitrine.

Lors d’une extension : Sur le ventre, la première étape pour l’extension et de soulever le regard. Comme pour l’enroulement, il est important ne pas exagérer le mouvement; il ne faut pas amener le cou en hyper extension (cassure vers l’arrière). Pour une extension cervicale adéquate, il faut penser que l’arc créé par la colonne est de même amplitude dans tous les niveaux de la colonne et n’est pas exagérée au niveau du cou.

En résumé, le placement de LA TÊTE ET DU COU favorise un bon alignement du cou autant durant un maintien de posture que lors de l’exécution d’un mouvement. Cet alignement permet de réduire l’effort nécessaire généré par le cou, et par le fait même aide à réduire les tensions et les douleurs cervicales.

Les 7 placements posturaux d’Inspiration ne sont pas si difficiles à mettre en pratique, mais demande une bonne conscience corporelle.  Une fois que vous les aurez intégrés, vous verrez une différence réelle dans la santé de votre corps. C’est maintenant à votre tour d’appliquer ces conseils. Prenez le contrôle de votre posture grâce à la Clinique Inspiration.

Par Mélanie Petit| 18 Août 2019|Catégories: 4. Nos 7 placements posturaux|
Nom : Mélanie Petit
Titre : Physiothérapeute, expertise en posture et Pilates
Description :

Laissez un commentaire