1. L’élongation axiale

À la Clinique Inspiration, nous enseignons 7 placements posturaux bien précis, car nous croyons fermement que la maitrise de ceux-ci élimine bien des maux. Ces positionnements s’appliquent à tous, autant durant le mouvement sportif que lors des mouvements de la vie quotidienne.

Cet article vous présente le placement de l’élongation.

Celui-ci est primordial pour bien ressentir les effets des exercices d’étirements autant que ceux de renforcements. En une phrase, l’élongation, c’est de ressentir une opposition, de créer une distance, entre deux parties du corps. L’élongation se fait de façon volontaire et peut être intégrée dans la plupart des exercices, ce qui permet d’être beaucoup plus efficace en recrutant les bons muscles, au bon moment. Celle-ci se fait autant au niveau de la colonne vertébrale qu’au niveau des bras et des jambes.

 

Un des principaux avantages de l’élongation est de permettre de positionner de façon optimale une structure de notre corps, c’est-à-dire, les os. Prenons comme exemple une maison dont la fondation et les piliers sont représentés par notre squelette et les os qui le composent. Ceux-ci doivent être solides et bien positionnés pour que le reste de la maison résiste aux intempéries. De la même manière, une mauvaise posture soutenue dans la vie quotidienne ou lors d’un entraînement ne permet pas d’engager les bons muscles à long terme et pourrait créer une usure prématurée de certaine structure du corps. C’est pour cette raison qu’il est fréquent de voir des blessures apparaitre lors de certains mouvements banals, comme de ramasser un crayon au sol ou sortir les ordures.

Un autre avantage important de l’élongation se ressent au niveau de la position des disques intervertébraux de la colonne vertébrale. Ces disques, étant entre deux vertèbres, sont constamment en compression pendant la journée, particulièrement en position assise. Vous pouvez imaginer que ces derniers ressemblent à de la gelée: ils bougent dans la direction opposée à la compression. Donc, si vous êtes assis avec le dos rond ou que vous avez la colonne mal positionnée lors de l’entrainement, les disques auront tendance à sortir vers l’arrière. C’est à ce moment que vous êtes à risque d’hernie discale, par exemple.

L’élongation en position assise : La première étape est de s’asseoir avec le dos droit, c’est-à-dire de respecter les courbures naturelles de la colonne (voir article sur le placement du bassin). Dans cette position, l’élongation se fera de la base de votre assise, qui devrait être sur les os des fesses (les ischions), jusqu’à la tête. Il faut rentrer doucement le menton et sentir le dessus de la tête s’allonger vers le haut en maintenant les ischions ancrés dans la chaise. Par la suite vous pouvez penser à vos bras : les omoplates doivent se rapprocher légèrement l’une de l’autre dans votre dos pour sentir les épaules le plus large possible et éviter leur enroulement et ensuite allongé le bout des doigts pour créer une distance entre l’épaule et les mains (voir article sur le placement des épaules).

L’élongation en position debout ou couché : En position debout ou couché sur le dos, les jambes allongées, l’élongation se fait de la même façon, mais de la base des pieds jusqu’à la tête.

En résumé, le placement de l’élongation permet de créer une opposition entres les différentes parties du corps. Cela permet d’être plus efficace dans les exercices, les étirements et de minimiser les risques de blessure ou d’usure, en plus de décompresser les disques intervertébraux ainsi que toutes les articulations lors des mouvements.

Les 7 placements posturaux d’Inspiration ne sont pas si difficiles à mettre en pratique, mais demandent une bonne conscience corporelle.  Une fois que vous les aurez intégrés, vous verrez une différence réelle dans la santé de votre corps. C’est maintenant à votre tour d’appliquer ces conseils.

Prenez le contrôle de votre posture grâce à la Clinique Inspiration.

Par Isabelle Lavoie| 19 Août 2019|Catégories: 4. Nos 7 placements posturaux|
Nom : Isabelle Lavoie
Titre : Thérapeute en réadaptation physique, expertise en posture et Pilates
Description : Isabelle a travaillé plus de 2 ans au sein d’une clinique de physiothérapie où elle a développé son intérêt pour le Pilates thérapeutique. Elle a complété sa certification STOTT Pilates en 2014 et a eu la piqûre pour cette approche grâce aux résultats positifs auprès d’une clientèle ayant des douleurs récentes et chroniques.

Laissez un commentaire