Ostéopathie et suivi post-partum

Ostéopathie

Conseils de votre ostéopathe en période post-partum

Vous venez de vivre un des moments les plus intenses de votre vie, enfin vous tenez votre petit trésor dans vos bras! Une fois les étapes de la grossesse et de l’accouchement derrière vous, c’est maintenant l’étape du post-partum. La période post-partum se définit comme étant les six semaines suivant la naissance du nouveau-né. C’est une période très importante pour vous et votre bébé, car c’est à ce moment que vous commencez à vous connaître et à développer votre lien d’attachement. Tout comme la grossesse, il s’agit d’une période de grands changements et d’adaptations, tant sur le plan hormonal, physique, qu’émotionnel. Lors de cette période, votre corps retrouvera graduellement son équilibre naturel, c’est-à-dire celui d’avant la grossesse. Il s’agit d’une période de vulnérabilité pour les structures de votre corps et il arrive que certaines nouvelles mamans développent divers problèmes physiques. Ils peuvent être dus à l’accouchement, aux nouvelles postures employées avec bébé ou encore, à la difficulté du corps à s’adapter à cette nouvelle situation.

Votre accouchement, qu’il ait été avec ou sans complication, est un événement traumatisant pour votre corps. Suite à un accouchement par voie vaginale, les forces exercées lors de la sortie de votre bébé peuvent avoir créé des blocages au niveau du bassin. Si votre accouchement était par césarienne, la cicatrice laissée par l’intervention peut amener certaines tensions dans les tissus profonds de votre bassin, diminuant ainsi la capacité de celui-ci à s’adapter. La péridurale peut également créer une cicatrice qui engendre une gêne de la mobilité vertébrale. Cette restriction de mouvement peut entraîner des symptômes locaux tels que des douleurs au dos ou encore à distance comme des maux de tête. Après l’accouchement, certaines femmes souffrent de douleurs lombaires et de douleurs au bassin (coccyx, symphyse pubienne, sacro-iliaque, etc.).

Votre nouveau mode de vie vient avec une multitude de nouvelles postures qui ne sont pas toutes ergonomiques. Que ce soit pour nourrir, consoler, cajoler votre bébé ou encore le tenir pendant de longues périodes, tous ces mouvements inhabituels peuvent vous occasionner, entre autres, des tensions cervicales ainsi qu’aux épaules. Le fait de transporter la coquille, le sac à couches et tous les accessoires qui sont nécessaires à sa sécurité et son bien-être peuvent aussi favoriser les risques de blessures au dos et aux épaules.

Lors de votre grossesse, plusieurs structures ont dû s’adapter à la croissance de votre bébé. Toutes les courbures de la colonne (cervicale, dorsale et lombaire) reculent d’environ 1,5 cm, ce qui augmente la demande d’adaptation sur les muscles, ligaments et articulations. Les organes et viscères tels que les intestins et l’estomac remontent. La vessie, quant à elle, se fait comprimer par l’utérus, ce qui justifie vos nombreux allers-retours à la salle de bain! Une fois votre bébé né, il est possible que certaines structures aient de la difficulté à retrouver leur équilibre, ce qui peut amener des problèmes physiques tels que de la constipation, de l’incontinence urinaire, des problèmes digestifs, etc.

L’ostéopathie

Si vous ressentez des douleurs et inconforts qui persistent après l’accouchement, vous devriez consulter un professionnel de la santé. L’ostéopathe, en redonnant la mobilité aux os du bassin et à la colonne vertébrale, peut soulager certains maux.

Les raisons de consultation les plus fréquentes en post-partum sont :

• Tensions et/ou douleurs dans la région cervicale, dorsale et lombaire;
• Tensions et/ou douleur aux épaules, coudes, poignets;
• Douleurs à la symphyse pubienne;
• Douleur au coccyx et/ou au plancher pelvien;
• Douleur et/ou tensions ressenties au site de la cicatrice de césarienne/épisiotomie
• Des problèmes d’incontinence urinaire;
• Maux de tête et migraines;
• Constipation;
• Ou tout simplement à titre préventif pour aider le corps à retrouver son équilibre.

Votre ostéopathe, grâce à ses connaissances approfondies de l’anatomie, de la physiologie et à son évaluation palpatoire précise, sera en mesure d’identifier et de corriger les causes de ces problématiques. Son objectif est de redonner de la mobilité aux structures afin d’améliorer leur fonction.

Ce que votre ostéopathe pourra vérifier et traiter lors de son intervention en clinique :

• La souplesse des cicatrices et leurs impacts sur les structures environnantes;
• La mobilité des os du bassin et de la colonne vertébrale;
• Les tensions ligamentaires notamment celles de l’utérus, de la vessie et de l’intestin;
• Les tensions musculaires;
• La libre circulation des fluides (circulation sanguine, veineuse et lymphatique);
• L’équilibre des différents systèmes.

Votre ostéopathe est également en mesure de vous conseiller et de vous corriger dans le choix de certains mouvements et postures problématiques qui peuvent vous prédisposer aux blessures.

Durant la grossesse et après l’accouchement, le corps d’une femme subit de nombreux changements rapides et significatifs qui peuvent avoir des répercussions sur l’harmonie du corps. Afin de profiter pleinement de cette expérience, l’ostéopathie vous suggère des soins, avant et après, servant à assurer le bon fonctionnement du bassin et de la colonne, l’amélioration de la respiration et pour répondre aux différentes inquiétudes liées aux répercussions de la grossesse et de l’accouchement sur votre corps. Un traitement ostéopathique peut remédier à la situation et prévenir beaucoup de troubles ultérieurs.

Référence :

  • Lafrance, A. (2013). Obstétrique2. Notes de cours. Recueil non-publié. Collège d’Études Ostéopathiques, Montréal, Canada.

  • Qualita: Le réseau des cliniques d’ostéopathie agréées

  • Beaulac, J. et Forêst, N. (2003). Études exploratoires de l’effet immédiat du traitement ostéopathique de la région de la cicatrice de l’épidurale sur le core link chez la femme en post-partum (mémoire pour l’obtention du du diplôme en ostéopathie D.O.[Q], non-publié). Collège d’Études Ostéopathiques

  • Ostéopathie Québec

  • Lafrance, A. (2012). Obstétrique1. Notes de cours. Recueil non-publié. Collège d’Études Ostéopathiques

Par Isabelle Gagné| 16 Octobre 2017|Catégories: Ostéopathie|
Nom : Isabelle Gagné
Titre : Ostéopathe
Description : Isabelle a complété ses études de deuxième cycle pour l'obtention de son titre de D.O. suite à la présentation d'une recherche sur le suivi ostéopathique d'une patiente en phase chronique de récupération suite à un remplacement par prothèse totale de genou. Avant de devenir ostéopathe, Isabelle a travaillé comme thérapeute en physiothérapie pendant six ans auprès d'une clientèle diversifiée.

Laissez un commentaire