Mobilité du dos

Mobilité du dos

Prévenir les maux avec le Pilates

Pilates: un bon moyen d’avoir une colonne vertébrale en santé

La pratique régulière d’entraînements Pilates permet d’augmenter la souplesse de votre colonne vertébrale et d’augmenter sa stabilité grâce à un renforcement musculaire adéquat. Nous aborderons dans cet article l’importance d’une structure solide et efficace.

Anatomiquement, la colonne vertébrale est le point central de notre squelette. Elle assure le soutien de notre corps et la mobilisation de notre tronc. Celle-ci est composée de plusieurs vertèbres soient : cervicales, thoraciques, lombaires et sacrés, ou aussi appelées pelviennes.

De manière quotidienne, notre corps subit de multiples chocs qui obligent notre colonne vertébrale à réagir. Heureusement, on retrouve entre chacune de nos vertèbres des disques intervertébraux qui permettent d’amortir les impacts et de faciliter la mobilisation des vertèbres entre elles. Néanmoins, ces petits coussins naturels sont parfois mis à rude épreuve, ce qui engendre à long terme des blessures, telles que des hernies discales.

Pour éviter le plus possible les hernies discales, il est recommandé de maintenir un bon niveau de souplesse. Une structure qui subira trop de tension ne sera pas en mesure de répondre adéquatement aux impacts imprévus. C’est pourquoi il est important de mobiliser quotidiennement votre colonne vertébrale.  La méthode d’entrainement Pilates permet d’apprendre à bien mouvoir chaque vertèbre une par une. Par ailleurs, elle favorise une structure qui restera souple grâce à une mobilisation qui sera distribuée et dont les placements fautifs seront limités. Cela réduit ainsi les chocs non désirés sur votre colonne.

Les ligaments et les muscles sont tout aussi importants, car ils jouent un rôle primordial dans le maintien de vos vertèbres grâce à leur effet stabilisateur. Plus les muscles seront forts et plus les ligaments seront solides, plus vous serez en mesure de soutenir votre colonne vertébrale et de vous mouvoir adéquatement.

La musculature située au niveau de votre abdomen, incluant votre plancher pelvien, assure un soutien de votre tronc grâce à une stabilisation de votre colonne et de votre bassin. Par exemple, les multifides stabilisent les vertèbres du bas du dos ce qui réduit les tensions au niveau lombaire, les transverses travaillent en synergie avec vos obliques internes et externe ainsi qu’avec l’aide de votre plancher pelvien afin de soutenir votre colonne. Puis, votre carré des lombes assure la stabilisation de votre bassin.

Un centre fort permettra ainsi au corps de produire sa fonction principale, qui est de se mouvoir, sans être affecté par un affaissement, un pivotement ou toutes autres forces extérieures qui pourraient agir sur celle-ci.

En Pilates, nous utilisons la partie centrale du corps comme point de départ. Cela signifie  que les premiers muscles engagés ne devraient pas être superficiels, mais bel et bien ceux qui sont plus profonds afin d’assurer la stabilisation de notre colonne vertébrale et de notre bassin, tel que mentionné plus haut. Il sera ainsi plus facile de mobiliser sa colonne, car plus vos muscles profonds seront forts, davantage vous serez en mesure de maintenir une posture stable et soutenue.

Maintien des courbes naturelles

En Pilates, nous insistons beaucoup sur le maintien des courbes naturelles de la colonne vertébrale afin de permettre d’équilibrer adéquatement les forces qui s’exercent sur les disques intervertébraux. Cela consiste à maintenir une légère lordose au niveau lombaire et cervical. Plus spécifiquement, une petite lordose maintenue de manière naturelle  permet de mieux absorber les impacts, ainsi d’éviter la résonnance des chocs que ceux-ci pourraient engendrer lors d’activités motrices. Il est donc important de retenir ce principe et c’est d’ailleurs pourquoi il est appliqué en Pilates.

4 Décembre 2017|Catégories: 3. Pilates|

Laissez un commentaire